Les decouvertes gourmandes

Le restaurant dans le noir

Bonjour vous ❤

Aujourd’hui je vous parle de mon expérience du restaurant « Dans le noir » de Paris et vous présenter ce concept unique

Cela fait des années que j’avais envie d’essayer ce restaurant et avec zhomme on se l’ait offert pour nos 4 ans !

Bien que ce fût difficile pour zhomme au début de notre repas de part l’angoisse que peut provoquer chez certains le fait d’être dans le noir complet, zhomme en est sorti très content.

Il a donc eu envie lui aussi de vous écrire son ressenti. Il m’a dit je vais te faire ton intro :

Nous voici devant Dans le noir. Une devanture classique, mais qui ne manque pas de charme, quelques plantes, pour vous rappeler qu’elles existent à Paris, et quelques photos de personnalités passées par là.

C’est Baptiste, le sourire aux lèvres, qui nous accueille alors. La boule au ventre je n’ai retenu que deux choses :  le personnage sympathique qu’il était, et cette phrase,        « vous serez dans le noir ABSOLU ».

ON ne peut alors s’empêcher d’imaginer que pour nous, néophyte de la cécité, il y aura des veilleuses, une issu de secours qui reflète sa lumière, bref une lueur d’espoir.

C’est alors Bela qui prend le relais, il sera notre accompagnateur pour ce repas, et surtout notre guide vers notre table. Ils nous invite à nous suivre main sur l épaule pour nous guider dans la salle. Nous passons le rideau, et entrons dans la salle.

Et c’est noir… Absolu comme annoncé. La réalité vous rattrape et vous raisonne : évidemment quel intérêt au concept si le noir absolu n’est pas là ? Et oui les odeurs prennent le relais sur le champ, vous n’avez plus que ça : les odeurs. Basilic, épices diverses, poissons, fumé de viandes inconnues…

Vous voici donc attablé avec deux inconnus, à tatonner pour découvrir votre serviette et vos couverts. Très vite Bela revient avec votre entrée. 

Un soupçon de convenance subsiste, on commence vainement par tenter des trucs avec sa fourchette et son couteau, et puis mince… Personne me voit, alors on met les doigts, on tate, on sent, et on VOIT.

La vue revient ! Avec les doigts, le nez, le goût, l’imagination, et la camaraderie de vos compagnons de table.

Une expérience riche que je rêvais de vivre !

Je suis éducatrice et s’imaginer à la place de l’autre, dans ce qu’il peut vivre, penser ou ressentir pour mieux le comprendre et l’aider je le fais tous les jours. 

Mais cette expérience nous montre qu’on a beau essayer de toutes ses forces ont ne le comprendra jamais autant que si on ne le vit !

Le restaurant Dans le noir vous propose l’expérience unique d’un repas à l’aveugle servi et guidé par des personnes mal-voyantes ou aveugles.

 Tous les sens se réveillent et prend place une expérience unique où l’on en sort grandi et plus tolérant. Cette expérience permet de sensibiliser chacun aux difficultés et aux perceptions que peuvent avoir des personnes mal ou non voyantes. Redécouvrir ses propres perceptions.

Une petite présentation s’impose dont les  informations ont été tirées du site internet du restaurant « Dans le noir » afin de vous parler plus en détail de cet endroit et vous situer un peu son histoire, si vous souhaitez en savoir d’avantage n’hésitez pas à cliquer sur ce lien ! 

« Le premier restaurant « Dans le Noir » ouvre ses portes en 2004 à Paris, avec l’aide de Michel Reilhac et de l’association d’aveugles Paul Guinot en vue de développer cette expérience en France, en Europe et dans le monde.

Après Paris en 2004, Dans le Noir ? devient la première chaine de restaurants dans l’obscurité du monde. C’est une entreprise qui ne reçoit aucune aide spéciale ni allégement de charge et se développe de façon autonome en ouvrant des établissements en 2006 à Londres en février, à Moscou en novembre 2006 puis à Barcelone en 2009. 

En Mars 2011, a Paris, le premier Spa Dans le Noir ouvre ses portes avec des masseurs  tous non-voyants et diplômés d’état en esthétique !  »

 

 

A notre arrivée, on nous invite à descendre afin déposer tous nos effets personnels dans un casier en prenant soin de laisser toute source de lumière dans celui-ci. Retrouver son manteau ou son sac dans le noir n’est pas chose aisée, inutile de s’encombrer de quoi que ce soit, tout sera dans un casier fermant à clef !

On choisi ensuite sa formule, entrée plat ou plat dessert ; entrée plat dessert ou alors amuse bouche entrée plat fromage dessert pour les plus gourmands ! Dans certains menus les boissons surprises sont incluses notamment dans la formule gourmande avec des vins surprises accompagnant chaque plats ! Vous pouvez également avoir un cocktail surprise avec ou sans alcool ! 

Baptiste vous explique le déroulement de votre repas, vous demande vos allergies ou restrictions alimentaires et enfin, il vous demande ce que vous ne voulez pas manger ! Ça change, là ce n’est pas vous qui choisissez le menu ! Vous pouviez demander un menu vegan, sans fruits de mer ou sans viande, il y en a pour tous les goûts.

 Et enfin on vous présente votre serveur !

Nous avons été accompagné et servi par Belaïde alias Bela ! 

Bela est mal voyant, il a un dixième à son seul œil fonctionnant et a perdu la vue en quatre jours… Nous n’avons pas trop eu le temps d’en discuter mais c’est personne très agréable qui a tout fait pour que nous nous sentions bien !

Après nous avoir expliqué le déroulement,  on nous demande ainsi qu’à un autre couple de nous tenir en file indienne en nous tenant l’épaule. Ce sera Bela qui nous guidera à notre table. Nous passons un lourd rideau noir puis un second faisant sas pour qu’aucune source de lumière ne rentre dans la salle. 

De suite on est plongé dans le concept, on se tient par l’épaule et on marche ensemble dans ce noir complet à tâtons entre ce que l’on pense être des tables et des chaises jusqu’à notre place. 

Bela nous indique nos places  »Sevelyne tu es là, prend ma main tiens c’est ta chaise », on s’installe comme on peut, un peu perdu, sans repère dans l’espace.

On découvre que le couple avec qui nous avions marché dans ne noir allait nous accompagner durant le repas car nous serions à la même table ! On tatonne autour de soi, « tiens mes couverts sont ici, le pain , l’eau… tiens pas de nappe, la table semble être en bois… »

Bela nous indique que nous allons recevoir nos cocktails puis nos entrées d’ici peu, que l’on pouvait se servir de l’eau en attendant. Il prend soin de nous apporter une astuce,  »mettez votre doigts dans le verre pour vous aider à vous servir ! ».

Bela nous demande comment on se sent, si on est bien installé, il nous met à l’aise et nous masse même les épaules en discutant ! 

Les menus changent tous les deux trois mois environs, parfait pour revivre l’expérience avec des amis différemment encore ! Mais pour ne pas dévoiler ce que vous pourriez manger si vous y allez, je ne vous dirai donc pas le menu ! Mais j’ai été sympa, vous avez juste au dessus la photos de ce que j’ai vu avant de manger 😉 Vous aurez dans la suite de cet article que des perceptions, justes ou non de ce que j’ai pu ressentir et parfois, loin de la réalité 😉

Les menus sont élaborés en fonction des saisons et constitués de produits frais, beaucoup de produits bio ou issus du commerce équitable !

La table est grande et rectangulaire, elle peut accueillir 10 personnes ! Alors on se la partage ce qui permet de créer du lien et de partager son expérience  avec d’autres ! 

Nous avons choisi un cocktail sans alcool et je peux vous dire que mes sens m’ont trompé… j’avais faux ! Mais qu’est ce que c’était bon ! 

Un cocktails de fruit frais je reconnais tout de suite la pomme écrasée dans mon cocktail, elle apporte des bouts de fruits gourmand que je prenais au début pour de la noix de coco rappée ! Un délice je reconnais également la vanille et le sirop de coco ! Frais, gourmand tour ce que j’aime ! 

En réalité , j’ai su à la fin du repas que c’était de la poire avec un soupçon de jus de pomme et du sirop de safran ! Perdu ! Mes sens n’était pas si loin mais quand même ! 

Ce n’est pas facile d’être dans le noir complet, yeux ouverts, yeux fermés, tête relevée ou baissée, je n’ai rien pour soutenir mon regard et je ne sais comment me tenir, on essaie d’apprivoiser ces nouvelles sensations ! On rigole, on se parle et se rassure, on y est !

L’entrée arrive et ça sent bon !

 » Sevelyne j’ai ton entrée » dit Bela « tend les bras devant toi.  » Je cherche ses mains pour pouvoir avoir ma précieuse assiette sans en mettre partout ! On évite quand même d’en mettre sur les copains ! Puis je tente tant bien que mal de la placer devant moi sans ne rien renverser. Elle est différente que celles de nos compagnons de table car eux n’ont ni fruit de mer ni poisson ! 

Discuter dans le noir, boire à la paille dans le noir ce n’était pas aisée car j’appréhendais petit à petit mes nouvelles sensations, mais manger quel défi !

On n’ose pas, on essaie de faire ça bien, on prend son temps, pas facile d’arriver avec une fourchette avec de la nourriture jusqu’à sa bouche ! Et oui, on ne voit pas ce qu’on attrape ! Nous n’avons pas la sensibilité avec sa fourchette de si on a quelque chose ou pas dessus alors on essaie !

Je reconnais de suite le fruit de mer de mon assiette de par sa texture, qu’est ce que c’est bon ! Mais qu’est ce qui l’accompagne ?! On dirait comme un choux chinois crus à la crème ?! Tiens je crois que je suis tombée sur un pignon ?! Non pas toi ? Et la comme une alvéoles d’agrume mais je ne reconnais pas ?!

En tout cas c’est bon ! On prend son pain et on essaie de faire le tour de son assiette proprement pour ne pas en perdre une miette…

Les compagnons de table ont pris la dégustation de vin, c’est drôle, dans le noir ils ne sont pas sûrs de ce qu’ils dégustent ! Un blanc, Un rouge ? Peut-être un rosé !

Où est mon pain ?! On tâtonne la table, on se touche les mains pour se trouver et se passe la panière. Le toucher est très présent, on touche tout pour se repérer et on est très tactile entre nous ! 

Les assiettes ne sont pas d’une matière cassable, en même temps, ce n’est pas facile de se repérer quand Bela nous tend nos assiettes et qu’on lui tend en retour ! Alors je suis sûre de ne pas avoir a m’inquiéter que ça tombe ! Le verre du cocktails était en verre mais celui présent pour l’eau était en plastique.

Arrive le plat, qu’une envie, le découvrir, chercher les saveurs et les textures…

Bela nous appelle chacun notre tour en nous demandant de tendre les bras dans telle direction pour nous passer l’assiette. Avant de partir il nous souhaite une bonne expérience et nous rappelle de ne pas hésiter à l’appeler si besoin ! 

Après quelques fourchettes arrivées vides, et curieuse de voir ce que je dégustais, son aspect, sa représentation, on y met vite les doigts ! On nous voit pas ! Et tout le monde finit par le faire !

On tâtonne, on découvre et on voit ! On visualise vite le dressage de l’assiette, on se lèche les doigts et vite les saveurs sont là ! 

Champignons ?  Boulgour ?! Crumble ? poissons ? Une purée mais de quoi ? Je ne connais pas ! Mais qu’est ce que c’est bon ! 

On se questionne, on échange sur nos ressentis et on essaie de deviner et de « voir » ensemble ce que l’on mange ! 

Petit à petit on visualise de mieux en mieux ce qui nous entoure, on a de meilleurs sensations, on se repère mieux quant aux distances qui nous séparent on a l’impression de « voir » dans le noir, notre imagination fait son travail et nous redessine ce qui nous entoure ! 

Arrive quatre autres personnes à la table, deux couples d’amis avec qui nous n’aurons pas vraiment d’échanges. On les entends eux aussi se questionner sur ce qu’ils mangent et prendre leurs marques ! La table est grande il y a de la place pour tous ! 

Bela passe voir si tout va bien, un petit massage des épaules au passage, ils nous met à l’aise et nous demande ce que l’on pense avoir mangé ! 

Le repas était bien copieux et tellement bon ! Les assiettes sont joliments dressées, les aliments bien séparés dans l’assiette pour éviter de se perdre et pouvoir découvrir chacun.

On lui tend nos assiettes et on attend patiemment le dessert ! 

On entend dans l’allée  »passe passe passe » quand le chariot sécurisé des plats passe avec un serveur. C’est tout une organisation et une démarche de sécurité aussi bien pour les serveurs que pour les clients. D’ailleurs aucune boisson chaude n’est servie dans la salle pour éviter tout souci ! Un supplément de tarif est mis en place sur les menus dù à ses consignes de sécurités et formations coûteuses. Je rappelle qu’aucune aide particulière n’est apportée à l’entreprise. Cette majoration n’est pas effective sur les repas que vous pouvez prendre sur place en salle éclairée.

Voilà le dessert, et gourmande que je suis j’avais hâte de voir ce que l’on me réservait !

On tâtonne du bout des doigts, on goûte mmm qu’est ce que c’est je ne reconnais pas ?! Une tarte dis l’un, non une crème et un fondant dit l’autre, mais qu’est ce que c’est ce salé croquant ?! 

On redécouvre des goûts et des saveurs, j’ai mangé quelque chose que je n’aurais pas choisi car je n’aime pas et pourtant, là je me suis régalée ! 

Les sens se réveillent autrement et les perceptions ne sont plus les mêmes ! On est dans la peau d’une personne non voyante, dans le noir on se cherche soi même avec de nouvelles perceptions, on ne connait pas ce nouvel environnement et on doit l’appréhender. 

On cherche les textures du bout de la langue et on prend le temps de manger pour déguster chaques saveurs et ne rien louper. 

A la fin du repas, on se remet en file en se tenant par l’épaule, on navigue entre les tables et chaises bien pleines ce coup-ci, on ne re-visualise absolument pas le trajet ! On se retrouve tous les cinq entre les deux rideaux à faire un point, nos yeux redécouvrent petit à petit l’effet de la lumière au bas du rideau… 

Après un petit point sur notre super moment, il est temps de remercier Bela et de revenir au bar, point de départ ! 

On nous tend la carte du menu que l’on vient de déguster et la, on tombe parfois de haut en découvrant ce que l’on venait de manger et la façon dont c’est dressé ! Des aliments non ressentis ou pris pour d’autres, on est surpris !

Un moment unique que je suis ravie d’avoir vécu, on en ressort grandit et plus tolérant, on en apprend sur soi, sur sa perception de l’autre aussi. 

Je vous invite vous aussi à tenter l’expérience, vous serez surpris et j’espère que mon article vous aura donné envie d’y aller ou si ce n’est pas possible, on vous l’aura un peu fais vivre par procuration.

C’est dingue ce qu’on ressent et comment notre corps réussi petit à petit à apprivoiser notre environnement pour s’adapter. J’ai passé un excellent moment et même si j’ai été surprise de le partager a côté d’un autre couple, je suis ravie car c’était très intéressant.

 J’avais très envie de partager ce moment avec mon chéri même si ça n’a pas été aussi facile pour lui que pour moi d’être dans ce noir profond, les angoisses ne se contrôlent pas et il lui aura fallu un plus longtemps d’adaptation que moi pour apprécier le moment ! On s’est aussi re-découvert dans le noir de part le touché ! 

J’étais euphorique de cette expérience et j’ai pris un plaisir fou chaque minute ! J’en suis ressortie le sourire jusqu’aux oreilles ! Une vrai leçon de vie et de tolérance ! 

On m’a posé la question au niveau du bruit, ca va, sincerement l’équipe y faisait attention et avait demandé à la salle que chacun y fasse attention.

Alors, que pensez vous de ce restaurant et de son concept ? Seriez vous tenté d’y manger ?  Pensez-vous que vous supporteriez de manger dans le noir complet ? 🙂

 Je vous invite à vous rendre sur le site du restaurant et sur leur page facebook pour en savoir plus !

 

33 commentaires sur “Le restaurant dans le noir

  1. coucou

    j’ai pu tester ce concept à Nantes l’an passé.
    Moi ce qui m’a étonnée c’est le focus sur les saveurs mais aussi le volume sonore de la pièce.
    Mon sens le plus développé étant l’ouie, il a été sur sollicité lors du repas et après j’étais fatiguée.
    Mais je recommande à tout le monde de tester ce genre de restaurant !

    bises

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ce SUPERBE article, très complet et qui me donne vraiment envie de tester ce genre de restaurant. Mon conjoint qui aime les choses originales ne sera pas contre ! Je vais lui faire lire ton article.

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou !
    ça devait être chouette comme expérience !
    J’aimerais beaucoup découvrir ça, mais de façon peut être plus intime, sans inconnus côté de nous
    J’avais également entendu parlé du massage dans le noir par des non-voyants

    Aimé par 1 personne

  4. J’en avais déjà entendu parler je suis ravie d’en apprendre + grâce à ton article ! Alors ça me branche à fond, le seul truc qui me gêne c’est que je n’ai pas spécialement envie de dîner avec deux inconnus 😉 je préférerai être seule avec mon conjoint pour profiter de cette expérience.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s